• Jilda Hacikoglu

Qui veut la peau de l' idée ?


Rappels à tous ceux qui désespèrent d’être lus : la qualité compte, et elle ne suffit pas.


Je parle d’écrit, mais cela vaut pour toute idée que vous mettez au monde chers collègues créateurs.

Si votre création n’est pas lue, vue, entendue, comprise… (compléter par tout ce qui vous tourmente) moult autres raisons triviales entrent en jeu, sur lesquelles vous avez peu voire pas de prise.


Le temps que les gens ne prennent plus, même pour faire ce qu’ils savent bénéfique ou agréable,


Le chemin connu toujours plus facile que celui inconnu, même s’il promet d’être plus stimulant,


L’impossible régulation des goûts et des couleurs, et tant mieux ! Imaginez : une personne bien intentionnée vous prête un bouquin qu’elle a adoré en vous le conseillant, alors que vous n’aviez rien demandé. Bien loyal celui qui lira aussitôt ledit livre prêté !


Votre idée est peut-être passée totalement inaperçue. C’est aussi comme cela que l’on peut lire la fameuse observation de Woody Allen (80 % of success is showing up – autrement dit se pointer / être visible / venir / y être, c’est 80 % du succès).


Une dernière cause possible mais non la moindre : personne, absolument personne, même parmi les plus grands classiques reconnus, n’est aimé de tous. Cela n’existe pas. Period, comme ils diraient de l’autre côté de l’Atlantique.

Confiance & courage, c’est donc cette partie qui tient à vous, qui fera avancer votre vision, votre rêve et tout ce qui vous anime soudain comme par enchantement. Les autres feront leur choix en leur âme et conscience.

Votre rêve d’abord, votre foi et votre action sincère ensuite.


A une époque je tenais la rubrique Entrepreneurs du magazine France-Arménie. C’était fabuleux. Ces entrepreneurs croisés pendant quelques années m'apprenaient l'essentiel. Le point commun de leur trajectoire au milieu des singularités de chacun. Ils donnaient tous d’eux-mêmes avec générosité, en plus de leur travail.


Ces parcours concentrés, convaincus, et investis m'ont apporté l'énergie dont j’avais besoin. Une conviction.

Clairement, y croire est important. C’est la base.


Car rien ne garanti que les autres vous suivent.


Sur ce point cet article de la philosophe Gabrielle Halpern apporte un rappel magique : attendre des autres ce qu’ils ne peuvent vous donner, c’est se mettre soi-même en prison. Chacun d’entre nous a la liberté et la responsabilité d’aller chercher ce que nous voulons. D’assumer de le vouloir aussi sans doute.


Notre période bousculée a besoin de se rappeler cette évidence : notre responsabilité détermine, conditionne même, notre liberté.


Quote Paul Klee
'L'art ne reproduit pas ce que nous voyons. Il nous fait voir.'

En France nous avons la chance d’une liberté plus large que partout ailleurs, avec une adulation institutionnalisée de la culture. Même si ce tout a des défaillances, ce sont des atouts incroyables.


Alors oui personne ne vous attend, vous et votre idée.

La réponse à qui veut la peau de l'idée ? est même rude. C'est tout le monde. Potentiellement.

De celui qui l'ignore à celui qui cherche à la torpiller, en passant par celui dont ce n'est tout simplement pas la priorité. Autant de bonnes raisons de ne pas vous voir, lire, ou suivre, et qui vous échappent.




Est-ce que cela a jamais empêché les évolutions, les civilisations, les révolutions, les découvertes ou toutes les créations que l’humanité signe depuis des millénaires ?


A priori non. L’humanité se meurt plutôt de ne pas suivre les idées qui préservent son talent de vie, d'auto-réinvention. C’est peut-être qu’il vaut la peine de s’y atteler quand on en tient une.


A quelle idée croyez-vous au point d’y aller ?


Ou à quelle idée aimeriez-vous croire au point de commencer ?




On en parle quand vous le sentez... ou même avant 🤓



Jilda Hacikoglu, coach écrivaine des idées qui veulent passer à l'action (projets professionnels, sociétaux, créatifs ou plus larges).


Côté écriture voici mon podcast qui éveille

👉Les phares de San Francisco

Le dernier épisode - #08. Miracles de cannelle -est une pépite avec une dame providentielle, qui a eu le bon goût de s'atteler à ses idées.


Côté ressources, il y a ma lettre de coach, le 1er jour de chaque mois. Abonnement par ici & aperçu ici.


Pour des partages plus réguliers rendez-vous sur Twitter ou LinkedIn.



88 vues0 commentaire